[ Courriel ]
Page suivante

Historique

La montagne Sainte Victoire fait partie de l'histoire de la grimpe, tout y a été fait au fil de l'évolution de l'escalade. L'ascension des sommets par les grandes faces dans les lignes de faiblesses, les arêtes et les fissures, puis les faces plus raides en artificiel et en libre. Bientôt il ne reste que des parois d'aspect secondaire qui font l'objet d'un équipement systématique. Mais la "Sainte" est réputée surtout pour son escalade en dalle et engagée. Après avoir tant donnée, que pouvait-elle encore nous offrir ?
L'escalade contemporaine met l'accent sur l'aspect gymnique et la sécurité, les mentalités changent et les regards se posent ailleurs, la "Sainte" recèle encore quelques trésors cachés.

Combien de grimpeurs ont vu ces dévers "grottesques" sur leur gauche en allant "à la vierge"? Combien ont-ils été retenu par la  barrière végétale s'étendant devant. Maintenant c'est chose faite, la garrigue s'est écartée et les perfos ont vrombi. Mais attention, la Sainte reste la Sainte, elle se mérite encore, il va falloir marcher un peu...

Premier repérage : Mars 1999, lors d'une ascension du pilier de la vierge.
Premiers débroussaillages : Février-Mars 2000.
Premiers pitons : Mars 2000.
Premiers gougeons : Fevrier 2001.

 

 

L'auteur de ce site ne pourra être tenus responsables en cas de mauvaise utilisation d'informations contenues sur ce site.
[ Page Précédente ] [ Diamant ] [ Dalles Blanches ] [ Dévers ] [ Dalles Grises ] [ Page Suivante ] Page suivante
Présentation
Itinéraire
Vue Générale
Secteur Diamant
Secteur Dalles Blanches
Secteur Dévers
Secteur Dalles Grises
Liste détaillées des Voies
Album Photo
Pour en savoir plus
Remerciements